CORONAVIRUS 

Informations importantes sur la situation actuelle due au coronavirus

 

Update du 22 avril 2020

Réouverture du cabinet le 27 avril 2020

Vous pouvez rouvrir votre cabinet le 27 avril 2020. Un concept de protection, auquel vous devez vous conformer, sera publié d’ici la fin de la semaine. Nous ne connaissons pas encore les détails du concept de protection, mais il est certain que vous devrez porter un masque.

Anciennes informations

Vous êtes autorisés à garder votre cabinet ouvert si:

  • vous possédez une autorisation cantonale de pratiquer

Les règles pour traiter des patients au sein du cabinet:

  • L’objectif premier est que les gens restent chez eux et qu’ils se rencontrent uniquement pour des raisons vraiment impérieuses. Cela est valable pour l’ensemble du secteur de la santé.
  • Seuls les traitements «urgents, non reportables» peuvent être réalisés. Il faut considérer que cette disposition est très restrictive
  • Les patients n’ont en principe pas besoin de prescription médicale, à moins que votre canton ne l’exige expressément. [contacts des cantons]
  • Tous les patients recommandés par un médecin peuvent être traités.

Tous les traitements sans contact humain sont autorisés (par ex. par Skype, visiotéléphonie, etc.)

  • Les prescriptions de plantes médicinales ou les conseils nutritionnels peuvent aussi se faire par Skype ou Facetime.
  • Décompte: lors d’un traitement «à distance», le tarif de la consultation est identique à celui d’une consultation directe du patient à votre cabinet. Vous utilisez les mêmes chiffres tarifaires que d’habitude (anamnèse, phytothérapie, …).

Demande de dédommagement des professions libérales

  • Pour l’instant, seules les professions libérales contraintes de fermer leur local sur ordre du Conseil fédéral sont en droit de demander des indemnités journalières. Cela s’applique à la plupart des cabinets en Suisse romande.
  • En collaboration avec Heidi Schönenberger (Fedmedcom) et grâce à son contact personnel avec la délégation des finances de la Confédération, nous avons reçu des signes positifs selon lesquels les professions libérales obligées de restreindre considérablement leur activité en raison des dispositions prises («fermeture partielle») pourraient également demander une allocation pour perte de gain.
  • Peu importe: il est important que vous fassiez parvenir le formulaire officiel le plus rapidement possible à votre institution d’assurance sociale, quand bien même les conditions de versement de cette allocation ne seraient pas encore clairement définies. [formulaire officiel]
  • IMPORTANT si vous ne deviez pas fermer votre cabinet: sur le formulaire, barrez le terme «Fermeture» et remplacez-le par «Fermeture partielle»
  • Conservez une copie du formulaire rempli et envoyez l’original, de préférence par courrier recommandé, à votre organisme d’assurance sociale.

Justificatif de formation continue de l’Association Professionnelle Suisse de MTC

Compte tenu de la pandémie actuelle, le règlement de formation continue de l’Association Professionnelle Suisse de MTC est adapté pour une durée limitée:

  • Pour les justificatifs de formation continue à remettre au cours de la période du 31.3.2020 au 30.6.2022, un maximum de 45 h d’e-learning (contre un maximum de 23 h auparavant) sera reconnu.
  • La retransmission de cours par vidéoconférence est, entre autres, considérée comme de l’e-learning
  • Pour être reconnues en tant que formations continues, les offres d’e-learning doivent être conformes à l’annexe 1 du règlement de formation continue, c’est-à-dire que le prestataire de formations confirmera avoir bien contrôlé que les objectifs pédagogiques étaient remplis (Art. 2.4 de l’annexe du règlement de formation continue).
  • Ceux qui doivent justifier de leur formation continue d’ici le 31 décembre 2020 et qui ne sont pas en mesure d’atteindre les heures imposées en raison de la situation exceptionnelle, remettront tous leurs justificatifs comme d’habitude. La CAQ accordera un délai supplémentaire approprié pour faire suivre les heures manquantes.